21 Aug, 2017

Le tourisme

tourisme

Le tourisme

Les envies de bouger, sortir, profiter de l’océan ont leurs limites et il fait bon se replier en Pays tyrossais. Loin du grand tumulte, Saubrigues a son charme discret et offre une destination paisible aux vacanciers. Paisible comme un gîte rural ou le bien être d’une auberge. Paisible et actif le long d’un sentier à pied, à cheval ou à vélo. Actif et dynamique sur un court de tennis. Dynamique et festif avec les Rencontres Enchantées ou les Casetas de Saubrigues. Revue de détails et de ses atouts à dix kilomètres des plages…

Hébergement :


Une quinzaine de Saubriguais ont contribué à la taxe de séjour 2014, ils louent chambre d’hôte ou gite, place de camping à la ferme ou chalet. Les noms chantent et respirent les Landes : Ferme Pintouquet (gîte de vacances) ou Le Jardin privé du Haou (gîte); invitent au camping : L’Airial ; sont plus typiques comme Le Moulin (chambre d’hôte) ou ont du caractère comme la Maison Lartigau (chambres d’hôte) ou La Deldadetcha (gîte de groupe); conduisent à la ferme Gaffes (aire naturelle, gîte et chambres d’hôtes). Gîtes pour tous et toutes, labellisés de France comme Destrade, du routard.


Circuits :


Marcheurs et VTTétistes peuvent profiter des parcours qui passent par notre village. Une carte, parvis de la mairie, indique le principal sentier de randonnée et fixe le point de départ d’une boucle de 9 km vers le Sud et Saint-Martin-de- Hinx. Un second sentier part d’Orx et tourne dans Saubrigues par la route du moulin du Tey, la D54 et la route du Peyret.
Plus d'information sur : http://www.landes.org/les-sentiers-randonnees ou office de tourisme du pays Tyrossais (127 Avenue Nationale, 40230 Saint Vincent de Tyrosse)
Un parcours de santé, créé par Saint-Jean-de-Marsacq, arrive en lisière de la commune. On y accède par le Barradet.


Marais d’Orx :


Situé en partie sur la commune de Saubrigues avec une berge du Marais sud en rive du ruisseau du Moulin de Navachon et au nord le ruisseau de Marmaou. Il s'agit d'une réserve naturelle nationale de prés de 1000 ha, intégrée au réseau européen Natura 2000 pour son intérêt ornithologique (247 espèces d’oiseaux), cet ancien polder asséché sous Napoléon III à des fins agricoles est, aujourd’hui une halte privilégiée pour les oiseaux migrateurs.
Ré ouvert en mai 2015, cet observatoire d’une zone humide propose des visites et animations, des expositions en la Maison des Marais et un itinéraire de cinq kilomètres avec des passerelles d’observation des oiseaux, reptiles ou amphibiens et des systèmes et constructions apportées par l’homme.

Scroll to top